EDITORIAL
LA MALAISIE FAIT SA PLACE SOUS LE SOLEIL AFRICAIN

Si la Chine reste le partenaire le plus en vue du continent, il n’en demeure pas moins que d’autres pays émergents de l’Asie jouent des coudes pour s’imposer dans un continent qui est considéré comme l’avenir de l’économie mondiale, de par l’importance de ses matières premières, mais aussi de la jeunesse de sa population. Discrète, mais pourtant incontournable, la Malaisie fait partie de ces nouveaux partenaires du continent africain.  

Sans chercher à se positionner en opposition frontale aux anciennes puissances coloniales ou aux États-Unis d’Amérique, comme peut le faire la Chine, sans envoyer des armées de travailleurs manuels au potentiel d’intégration faible, la Malaisie propose une autre forme de partenariat moins intrusif et ne bouleversant pas les équilibres sociaux ou le tissu productif local.

      POLITIQUE
ASHOK VASWANI L’INDO-GUINÉEN
Alors que l’on reproche aisément à la diaspora chinoise en Afrique d’être dans un entre-soi économique sans off rir d’opportunités aux travailleurs locaux, les investisseurs indiens ont toujours eu une approche diff érente. Appréciés par les pays africains pour leur capacité à créer des emplois dans le secteur privé, ils sont les moteurs d’une économie animée par d’autres valeurs, plus entrepreneuriales et plus en phase avec les standards de l’économie de marché.
      NEWSLETTER
Adresse E-Mail
Des performances économiques au soft power
L’INDE CREUSE SON SILLON  
Soulé DIAWARA, Directeur de publication   -   ©  PAYS-EMERGENTS.COM

Grand dossier Inde

Pays atypique, l’Inde, à son rythme, crée son propre modèle de développement, et se prépare à occuper sa future place parmi les géants, sans s’en trouver pour autant fragilisée.
Après une quarantaine d’années de lutte politique, Alpha Condé a enfin accédé à la magistrature suprême dans un pays qui aura successivement vécu les affres de vingt-six années de dictature de Sékou Touré, vingt-quatre années de règne militaire du général Lansana Conté, et deux ans d’errements d’une junte menée tour à tour par le capitaine Moussa Dadis Camara et le général Sékouba Konaté.
Les principaux pays émergents ont été des locomotives de la croissance mondiale mais aussi des bénéficiaires des conjonctures économiques favorables. Il est naturel, quand la principale zone économique du monde, en l’occurrence l’Europe, est frappée par une crise sans précédent, que les pays émergents qui sont ses clients et ses fournisseurs en subissent les effets négatifs.
Dans les salles de vente du monde entier, les commissaires-priseurs assistent à un phénomène bien établi : la présence massive de collectionneurs chinois. Désormais, le marché de l’art est dominé par le géant asiatique qui achète sans compter. Lumière sur cette tendance de fond.
Comment se porte aujourd’hui l’UFDG ?

L’UFDG se porte très bien. La force d’un parti, c’est la base. Nous avons un électorat mobilisé, déterminé à mener avec nous le combat pour l’organisation d’élections législatives transparentes, équitables, dans un climat apaisé. Les responsables et les militants du parti sont sereins. La base a répondu à nos appels lorsqu’il s’agissait d’organiser des manifestations, particulièrement celle du 10 mai, comme lors de mes tournées à l’intérieur ou dans les communes de Conakry. Elles mobilisent énormément de monde. Les gens sont frustrés par la mauvaise gouvernance et sont déterminés à oeuvrer pour l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays.
Il n’y a pas de pays sans paysan ! Et pas de nourriture sans agriculture », dit-on. Si la Guinée est un scandale géologique, elle est aussi un scandale agricole au regard des potentialités et de la diversité des terres cultivables et hydriques que la nature lui a donné.
Qu’est-ce que la Chambre des mines, quelle est son histoire ?

C’est une organisation qui regroupe l’ensemble des acteurs du secteur minier ; c’est-à-dire les sociétés en phase d’exploitation et les sociétés en phase d’exploration et de développement. Mais la Chambre des mines comprend aussi des membres qu’on appelle les membres associés et les membres affiliés. Les membres associés et les membres affiliés sont essentiellement des partenaires du secteur minier. Ce sont les principaux prestataires et fournisseurs, comprenant notamment les sociétés de logistique, les banques et les assurances, les sociétés pétrolières etc.
                 TECHNOLOGIES
CAP SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Les changements politiques en cours au Moyen-Orient ont quelque peu occulté, aux yeux des médias occidentaux, le choc ressenti par les populations arabes lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui a renforcé la volonté politique d’une mutation progressive des énergies fossiles vers les énergies nouvelles.

Le Moyen-Orient s’affirme comme l’une des régions les plus innovantes et volontaires en la matière, notamment dans le golfe Persique.
Revue N° 9 - Malaisie
Revue N° 4 - Afrique du Sud
Revue N° 3 - Inde
Revue N° 2 - Brésil
Revue N° 1 - Chine
  © Copyright Pays-Emergents.com, Aout 2011 - Tous droits réservés REFLEXION-CONNEXION  
  Pays Emergents - DWD Publications 233 rue St. Honoré 75001 Paris - France
  Tél : +33(6)06520800 E-mail: s.diawara@pays-emergents.com
  REGIE PUBLICITAIRE - Tarifs Régie Publicitaire
.
transition politique, , enseignement, , scène internationale, , modèle, , corruption, , soutien, , décolonisation indépendance, , agricole, ,dynamisme, , croissance, bétail, , ,SIAC, , prospérité, compétitivité, , espion, MI6, , culture, piratage, ,, , ethnies, , ,, , économique, , développement économique, ,Inde, disribution, , Cachemire, , société conservatrice, , groupe industriel, ,pollution, , conflit, armée, , marché de l\\\\\\\\\\\\\\\\`art, , solaire, ,investisseur, diversification, , , junte, insécurité, , mondialisation, , ANC, , répartition des richesses, , , avocat, , naturel, conflits, parcs nationaux, , tourisme, Chine, , Aung San Suu Kyi, , rupture, , clandestins, , , FUAPO, alternance, , investissements, expansioniste, , équilibre, ,potentiel, ,centrafrique, ANICET DOLOGUÉLÉ, ,centafrique, ,tchad, ,Forces armées tchadiennes, AQMI, ,