Un nouveau magazine
Le mot de l`éditeur
Daman DIAWARA

Pays Émergents est né. Ce nouveau magazine d’information abordera avec lucidité et objectivité le monde de demain.

En effet, à l’heure où le monde bascule, alors que l’Occident cède le pas à la Chine, à l’Inde et demain à l’Afrique, il n’existe pas encore de magazine qui couvre spécifiquement ces pays émergents qui sont pourtant notre avenir. Ici, nous parlerons uniquement de ceux dont la croissance a défié les sceptiques pendant les trente dernières années.
Ces pays sont complexes, leurs interactions se multiplient et leurs rapports, qu’ils soient économiques, diplomatiques ou encore stratégiques, formeront le monde de demain.

Tous les deux mois, Pays Émergents se propose de décrypter leur actualité pour vous. Dans chacun de nos numéros, nous nous intéresserons plus spécifiquement à l’un d’entre eux.

Nous introduisons notre série avec la Chine.

En cette année de transition politique, les risques de crispation d’un gouvernement inquiet de la montée en puissance de sa société civile sont réels. Nous cherchons à souligner ce que la croissance chinoise a d’inattendu pour nos lecteurs. Ce sont non seulement ses rapports avec le reste du monde, mais aussi les mouvements qui l’animent, qui font l’objet de notre enquête.

Parmi les grands pays dont nous suivons de près l’actualité figure également la Turquie. Sa position géographique et son histoire lui confèrent des liens particuliers avec trois continents (l’Europe, l’Asie et l’Afrique). Les choix qu’elle a faits depuis le début du millénaire l’ont rapproché des zones émergentes.

Le Printemps arabe a valorisé son statut et son expérience auprès des démocraties naissantes du monde arabe.

L’Afrique, enfin, mérite une mention spéciale. Comme le prouve notre dossier BTP et grands travaux consacré au Tchad, l’Afrique subsaharienne a pris le chemin de la croissance et promet de réserver bien des surprises. C’est là que sont situés les futurs pays émergents, et cela s’est vu au Forum économique mondial de Davos, à la fin du mois de janvier.D’ores et déjà, l’Afrique du Sud fait partie des BRICS. L’attention du monde est désormais tournée vers le continent noir.