Grand dossier - Quelle suite après le charismatique Lula à la tête du Brésil ?
Brésil, pays des contrastes
Victor Thévenin


Grand dossier Brésil

Depuis que Dilma Rousseff a pris la suite du très charismatique Lula à la tête du Brésil, il y a un an, elle a pris bien garde de ne pas brusquer la succession. Mais tout en évitant les effets d’annonces, elle est parvenue à réellement s’affranchir de son prédécesseur.
Elle a notamment fait preuve d’une grande détermination dans sa lutte contre la corruption et a limogé sept ministres, dont certains hérités de Lula. Elle a aussi largement entamé la transformation du gouvernement, aujourd’hui plus technocratique et amplement féminisé, un phénomène nouveau que nous abordons dans ce dossier. La présidente jouissait en janvier d’un taux de popularité de 59 %, preuve que son action est approuvée par une large majorité de Brésiliens.

Cependant, elle n’a pas encore réussi à accélérer la prise de décision politique, toujours très lente au Brésil. En 2011, une seule de ses réformes a été adoptée par le Sénat. En 2012, elle espère que le gouvernement en adoptera quatre qui devraient porter sur les retraites, la déforestation, le partage des bénéfices du pétrole et l’amélioration des services publics pour les classes moyennes. Mais le principal défi qui attend la chef de l’État concerne l’organisation de deux des plus importants événements sportifs mondiaux. Nous nous interrogeons sur la capacité du pays à tenir les délais pour accueillir successivement la Coupe du monde en 2014 et les Jeux olympiques en 2016. Ce sont d’ailleurs les immenses dépenses occasionnées par ces grands rendez-vous qui ont entraîné la corruption et causé les scandales qui ont secoué le gouvernement.

Sur le plan économique, le pays a réussi à éviter le pire de la crise financière, avec un taux de croissance de 7,5 % en 2010. L’année 2011 a, par contre, déçu les observateurs avec une performance de 2,7 % très en retrait par rapport aux attentes. Dilma Rousseff sait que l’essor économique du pays durant la dernière décennie doit beaucoup aux bons fondamentaux légués par le prédécesseur de Lula, et elle cherche à redresser la barre. Mais comme notre dossier s’attache à le démontrer, le Brésil sait innover pour avancer. Nous nous intéressons particulièrement au miracle agricole qui en a fait la ferme du monde, ainsi qu’au modèle d’urbanisme durable testé grandeur nature à Curitiba, une ville de 1,8 million d’habitants dont l’expansion continue.