Grand dossier - Jusqu’où s’arrêtera l’Inde ?
L’INDE, TUMULTUEUSE ET COMPLEXE
Soulé DIAWARA, Directeur de publication


Grand dossier Inde

Jusqu’où s’arrêtera l’Inde ? Le deuxième pays le plus peuplé, et la plus grande nation démocratique de la planète, peut-il enfin espérer prendre sa revanche et s’imposer sur la scène internationale comme celui qui influera la direction que prendra le monde de demain ?
L’histoire n’a pas toujours été tendre avec le pays aux 23 langues offi cielles. Depuis son indépendance en 1947, déchirements internes, pauvreté économique et misère sociale ont durement touché l’un des premiers États issus de la décolonisation. Après des décennies dans l’ombre, l’Inde rattrape son retard, pourtant immense, sur les pays développés, sans toutefois en faire encore partie.

Lorgnant vers la Chine, l’Inde veut aussi être un géant asiatique qui s’affirme par sa taille, sa population (1,2 milliard d’habitants), et son ambition d’occuper les premiers rangs dans le monde, et imposer à terme sa vision dans les instances internationales. Le chemin déjà parcouru est immense, mais celui qui reste l’est tout autant.

Car si l’Inde commence à forcer le respect et, sur certains dossiers, à se faire entendre du monde occidental, le pays est encore loin des standards de l’OCDE. La richesse qui se développe dans de nombreux secteurs ne couvre pas les disparités énormes entre les classes sociales dans un pays où des millions de personnes ne mangent pas à leur faim tous les jours. Les problèmes diplomatiques récurrents avec ses voisins maintiennent le pays sous tension, et la communauté internationale s’inquiète des rivalités avec la Chine, dans une zone où les futures places des deux géants sont encore à définir, voire à conquérir.

L’Inde, enfin, souffre d’une société et d’une culture qui, si elle a pu être source de fascination en Occident, a beaucoup de mal à s’exporter aujourd’hui, dans un contexte où le soft power compte au moins autant que le pouvoir militaire ou économique. Sa société disparate, parfois peu ouverte à la modernité, et à la culture complexe et peu exportable, ne permet pas à l’Inde d’apparaître comme un modèle évident, un chef-de-file pour les autres pays émergents. En plus d’éradiquer la pauvreté, c’est toute sa capacité d’influence que l’Inde doit développer si elle veut devenir un acteur majeur du monde de demain.