EDITORIAL
LA MALAISIE FAIT SA PLACE SOUS LE SOLEIL AFRICAIN

Si la Chine reste le partenaire le plus en vue du continent, il n’en demeure pas moins que d’autres pays émergents de l’Asie jouent des coudes pour s’imposer dans un continent qui est considéré comme l’avenir de l’économie mondiale, de par l’importance de ses matières premières, mais aussi de la jeunesse de sa population. Discrète, mais pourtant incontournable, la Malaisie fait partie de ces nouveaux partenaires du continent africain.  

Sans chercher à se positionner en opposition frontale aux anciennes puissances coloniales ou aux États-Unis d’Amérique, comme peut le faire la Chine, sans envoyer des armées de travailleurs manuels au potentiel d’intégration faible, la Malaisie propose une autre forme de partenariat moins intrusif et ne bouleversant pas les équilibres sociaux ou le tissu productif local.

      POLITIQUE
ASHOK VASWANI L’INDO-GUINÉEN
Alors que l’on reproche aisément à la diaspora chinoise en Afrique d’être dans un entre-soi économique sans off rir d’opportunités aux travailleurs locaux, les investisseurs indiens ont toujours eu une approche diff érente. Appréciés par les pays africains pour leur capacité à créer des emplois dans le secteur privé, ils sont les moteurs d’une économie animée par d’autres valeurs, plus entrepreneuriales et plus en phase avec les standards de l’économie de marché.
BTP et grands travaux au TCHAD
Jean-Jacques Cournede l’expert aveyronnais qui ne fera pas défaut à la SNER   
Madjiengar Ahmed Taryem      ©  PAYS-EMERGENTS.COM
Partager


Dossier BTP et grands travaux au Tchad

Au cours de sa longue vie professionnelle, les deux passions de Jean-Jacques Cournede, directeur général de la SNER depuis le début de l’année 2011, se sont rejointes : les BTP et l’Afrique.

L’Afrique, Jean-Jacques connaît. En 1969, il occupait son premier poste d’ingénieur des travaux dans les mines d’uranium d’Arlit, au Niger, avec, déjà, un projet de BTP assez complexe comprenant, outre l’extraction et le traitement du minerai, la construction d’un hôpital, d’un centre commercial, d’une base-vie, d’une route et d’un petit aéroport. Il importe de relever que déjà, dans ces premières années, Jean-Jacques conçoit et mène à terme un important programme de formation des jeunes cadres locaux.

Véritable globe-trotter, son métier de bâtisseur le conduira de Bagdad à l’île Maurice, en passant par l’Algérie, le Maroc, le Liban, le sultanat d’Oman, etc. L’homme réunit une grande somme d’expériences, toutes plus pointues les unes que les autres. Terrassements, génie civil, barrages, tunnels, terminaux gaziers, centrales nucléaires, routes, ponts, aéroports, etc., aucun ouvrage n’a de secret pour celui qui passait son baccalauréat de mathématiques et techniques l’année où un certain André Malraux déclarait, à l’occasion de l’indépendance du Tchad, que « la France ne fera pas défaut au Tchad…»

Après son baccalauréat, en 1960, Jean-Jacques pas- sera son diplôme préparatoire aux Arts et Métiers, puis il fréquentera l’Ensam de Bordeaux, complétée par l’école des Mines de Paris. Sept ans d’études supérieures : une formation en béton. Mais là n’est pas tout. Pour l’ancien étudiant des Mines de Paris, la formation en définitive ne s’acquiert véritablement que sur le terrain. Aussi, se forgera-t-il très rapidement les différentes compétences que requiert non seulement la réalisation des différents types d’ouvrages, mais également la gestion de projets.

Son passage à Bouygues construction, au groupe 1012 BTP Rodez et au groupe Eiffage, dans lesquels il a côtoyé des sommités du BTP, y a été pour beaucoup. Pour Jean-Jacques Cournede, plus qu’ailleurs, les BTP sont un domaine dans lequel, il n’y a pas de place pour les approximations. Les savoirs et savoir-faire des ingénieurs doivent être certains, non seulement dans leur domaine spécifique mais également dans toutes les connaissances connexes ou annexes nécessaires pour la réalisation des projets. C’est ainsi que l’ingénieur a, dans son parcours, occupé des postes de contrôleur de gestion et de directeur administratif et financier.

Rugbyman et spécialiste de close-combat, le nouveau directeur général de la SNER est un homme déterminé. Il abhorre les projets qui échouent. D’où toute l’énergie qu’il met à la réalisation de la mission que le Conseil d’administration lui a confiée. Son vœu le plus cher : que le saut qualitatif qu’il a réalisé, en termes de formation et qualifications des ingénieurs au Niger, en 1970, soit reproduit ici au Tchad. « On ne devrait plus, dans deux ou trois ans faire appel à des étrangers pour pourvoir, à la SNER, des postes d’hydraulicien ou d’électromécanicien, de chef de projet », assure Jean-Jacques Cournede. Tout un programme comme l’aurait dit de Gaulle.
   ©   PAYS-EMERGENTS.COM  -  Pays émergents
                   AFRIQUE
RISQUE DE REVERS POUR LE PAYS
ANTITERRORISME
LA NÉCESSAIRE PRISE EN CHARGE DES RAPATRIÉS DE BANGUI
POLITIQUE
LA DIFFICILE RÉSOLUTION DE LA CRISE CENTRAFRICAINE
DIPLOMATIE
CINQ ANNÉES EN DENTS DE SCIE
DIPLOMATIE
On a réduit le déficit de huit points, cela ne s`était jamais fait
Entretien ABDALLAH NASSOUR - Président du Conseil Économique et social
                 TECHNOLOGIES
CAP SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Les changements politiques en cours au Moyen-Orient ont quelque peu occulté, aux yeux des médias occidentaux, le choc ressenti par les populations arabes lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui a renforcé la volonté politique d’une mutation progressive des énergies fossiles vers les énergies nouvelles.

Le Moyen-Orient s’affirme comme l’une des régions les plus innovantes et volontaires en la matière, notamment dans le golfe Persique.
 
  © Copyright Pays-Emergents.com, Aout 2011 - Tous droits réservés REFLEXION-CONNEXION  
  Pays Emergents - DWD Publications 233 rue St. Honoré 75001 Paris - France
  Tél : +33(6)06520800 E-mail: s.diawara@pays-emergents.com
  REGIE PUBLICITAIRE - Tarifs Régie Publicitaire
.
russes, ,magazine, , Afrique du sud, ,Inde, ,Mali, démocratie, , gouvernement, , changement, , marché, banque, diaspora, , agricole, expansion, , perspectives, économiques, ressortissants, , productions, biotechnologie, , retards, ,, , production laitière, main d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\, ,croissance, pérennité, , Thierry Meyssan, renseignement, DGSE, , grands groupes, , , tourisme, ethnies, ,, , géants asiatiques, , croissance démographique, , Bollywood, homophobie, ,Mittal, , conflit, islamistes, , enchères, Chine, , femmes, pouvoir, , activités économiques, élections, , BRIC, ,, , jeunesse, , émeutes, , répartition des richesses, , , transition, défis, , transition démocratique, coup d\\\\\\\\\\\\\\\\`état, , réforme, , solidarité africaine, , investissements, musulmans, , environnement, , infrastructures, étrangers, , transformation, économie, ,Gabon, émergence, secteurs d\\\\`activités, commerce, , destination, , process, ,Idriss Deby Itno, ,diplomatie, ,tchad, ,Al-Qaïda au Maghreb islamique, ,