EDITORIAL
LA MALAISIE FAIT SA PLACE SOUS LE SOLEIL AFRICAIN

Si la Chine reste le partenaire le plus en vue du continent, il n’en demeure pas moins que d’autres pays émergents de l’Asie jouent des coudes pour s’imposer dans un continent qui est considéré comme l’avenir de l’économie mondiale, de par l’importance de ses matières premières, mais aussi de la jeunesse de sa population. Discrète, mais pourtant incontournable, la Malaisie fait partie de ces nouveaux partenaires du continent africain.  

Sans chercher à se positionner en opposition frontale aux anciennes puissances coloniales ou aux États-Unis d’Amérique, comme peut le faire la Chine, sans envoyer des armées de travailleurs manuels au potentiel d’intégration faible, la Malaisie propose une autre forme de partenariat moins intrusif et ne bouleversant pas les équilibres sociaux ou le tissu productif local.

      POLITIQUE
ASHOK VASWANI L’INDO-GUINÉEN
Alors que l’on reproche aisément à la diaspora chinoise en Afrique d’être dans un entre-soi économique sans off rir d’opportunités aux travailleurs locaux, les investisseurs indiens ont toujours eu une approche diff érente. Appréciés par les pays africains pour leur capacité à créer des emplois dans le secteur privé, ils sont les moteurs d’une économie animée par d’autres valeurs, plus entrepreneuriales et plus en phase avec les standards de l’économie de marché.
LA NATION ARC-EN-CIEL S’AFFIRME   
      ©  PAYS-EMERGENTS.COM
Partager

Après la pluie, le beau temps pour la Nation « Arc-en-ciel » ? Passées les décennies de mise au ban de la communauté internationale pour cause d’apartheid, et après de longues années d’atermoiements et d’ajustements douloureux, l’Afrique du Sud tire les bénéfices de sa mue.

Seul pays de son continent réellement engagé dans une émergence durable et intégré aux circuits économiques internationaux, l’Afrique du Sud fait figure de « divine surprise » dans une région du monde habituée à jouer les faire-valoir de la planète. Mais pour les observateurs et les économistes, cette émergence ne doit rien au hasard.

Depuis plus d’un siècle, le pays avait pris une avance considérable sur ses voisins en jetant les bases d’un tissu industriel conséquent qui pouvait lui permettre de prétendre compter dans le jeu économique international. Influencé par la réalité d’une colonisation de peuplement massive, l’Afrique du Sud était déjà le plus occidentalisé des pays d’Afrique. Sa mise au pilori après la seconde guerre mondiale n’a pas fait exploser ce potentiel économique. La fin de l’apartheid non plus. L’Afrique du Sud n’a jamais perdu l’avance économique qu’elle avait historiquement prise sur le continent, et c’est tout naturellement qu’elle a pu se positionner à la pointe du continent à l’heure de la mondialisation. La reconnaissance informelle de cette position de chef-de-file parmi le monde émergent s’est concrétisée en 2011 lorsque les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) sont devenus les BRICS après avoir accueilli la Nation « Arc-en-ciel » dans leur cercle.

L’Afrique du Sud peine cependant à franchir la marche, sans doute encore trop haute pour elle, de grand décideur international. Plus petite, moins peuplée et moins puissante militairement et diplomatiquement que ses homologues des BRICS, elle peine à suivre le rythme insufflé par la Chine, le Brésil ou l’Inde. Tourmentée par les tensions internes de la criminalité et du climat social, n’en ayant pas encore fini avec les problématiques raciales, même si les cartes ont été redistribuées depuis vingt ans, l’Afrique du Sud n’a pas encore la stabilité, voire la sérénité, nécessaire pour dicter avec aplomb la conduite des affaires internationales. Elle n’est encore, à l’échelle mondiale, qu’une puissance moyenne à l’influence en devenir. Elle est surtout le meilleur exemple que des pays d’Afrique peuvent compter pour construire le monde de demain.
   ©   PAYS-EMERGENTS.COM  -  Pays émergents
                   EDITORIAL
LA MALAISIE FAIT SA PLACE SOUS LE SOLEIL AFRICAIN
LA NATION ARC-EN-CIEL S’AFFIRME
L’INDE CREUSE SON SILLON
Des performances économiques au soft power
Dégât colatéraux
Edito - Brésil, sixième puissance économique mondiale devant la Grande Bretagne
Le basculement du monde
Edito
                 TECHNOLOGIES
CAP SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Les changements politiques en cours au Moyen-Orient ont quelque peu occulté, aux yeux des médias occidentaux, le choc ressenti par les populations arabes lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui a renforcé la volonté politique d’une mutation progressive des énergies fossiles vers les énergies nouvelles.

Le Moyen-Orient s’affirme comme l’une des régions les plus innovantes et volontaires en la matière, notamment dans le golfe Persique.
 
  © Copyright Pays-Emergents.com, Aout 2011 - Tous droits réservés REFLEXION-CONNEXION  
  Pays Emergents - DWD Publications 233 rue St. Honoré 75001 Paris - France
  Tél : +33(6)06520800 E-mail: s.diawara@pays-emergents.com
  REGIE PUBLICITAIRE - Tarifs Régie Publicitaire
.
mondialisation, Daoussa Deby, , pays émergents, , formation, enseignement, ,Inde, , acteur économique, décolonisation, , démocratie, , réformes, ,, , soutien, Pedro Passos Coelho, , portugais, , exporter, arables, , étrangers, , biotechnologie, ,, , main d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\, , inflation, , Réseau Voltaire, , Maroc, ,Mongolie, or, , , bilinguisme, , , disribution, , Cachemire, ,Mittal, , industrielle, ,cinéma, , exportation, ,art contemporain, , ,énergie, éolien, renouvelables, , pouvoir, fauteuil, , autodidacte, activités, , opposition, , potentiel économique, , mines, émeutes, , viol, , touristique, , prospérité, Chine, , sanctions, , affrontements, ,Uruguay, , communauté juive éthiopienne, migrants illégaux, clandestins, , matières premières, investissements, ,Gabon, effort, environnement, , , FUAPO, , projets, , économie, , attractivité, , espèces, ,Najib Razak, ,entretien, États de l’Afrique centrale, ,Conseil Économique et social, centafrique, ,déstabilisation, communauté internationale, ,hydre de Boko Haram, Nigéria, tchadophobe , Mali, ,